Confins

Jean-Paul Delaitte

1couvLR.png

Le propos

Un jour de confinement,
il est venu jouer sous ma fenêtre.
Depuis, on ne s’est plus quitté.

Un plasticien confiné sur le Larzac. Un petit bout d'homme mutique.
Jean-Paul Delaitte nous conte, avec sensibilité et poésie, le récit de cette improbable. De celles qui ne peuvent naître qu'entre artiste

L'auteur

Jean-Paul Delaitte.jpg

Jean-Paul Delaitte

Auteur

J’ai posé mon sac sur ce Causse par hasard. Presque.

C’était il y a longtemps. J’ai su que « c’était là ». C’est tout.

Il a fallu se battre pour lui. Souvent.

 

Je suis plasticien. Artiste paraît-il… Je travaille essentiellement avec la Nature. Et aussi avec des enfants. Beaucoup d’enfants.

Il y eut le confinement. Et ce petit d’homme, mon jeune voisin d’à peine 4 ans qui se refusait à parler à qui que ce soit hors de sa famille…

 

Mon atelier ouvert… et lui qui passe devant, s’arrête. Je suis en train de travailler sur un de mes « abris à rêve ». Je l’invite à s’approcher. Lui qui n’a jamais répondu à mes bonjours que par un timide sourire commence alors une conversation qui depuis des semaines ne s’est pas interrompue…

Un vocabulaire fantastique, un imaginaire phénoménal auquel, ravi, je participe…

C’est aussi un philosophe, un explorateur, un entomologiste, un sportif… Sinon, il fait des bêtises comme tous les enfants et je l’accompagne là aussi. Enfin, vous savez ce que c’est : entre artistes…

Plus d'informations

Format : 12,5 cm x 14 cm
Couverture : souple, couleurs
Intérieur : 32 pages noir & blanc
Papier : 100 % recyclé